+15 en CK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

+15 en CK

Message par Davy Fishermen of Sirens le Mer 14 Mai - 19:03

+15 en CK

Du 08 au 11 Mai 2014

C’est sur la route en direction du 18 que Cabot me retrouve en chemin. Par ces petites routes départementales le paysage est agréable et nous arrivons enfin à destination sur les coups de 16h00.

Petit briefing sur le choix des emplacements puis je m’empresse de décharger l’auto pour préparer le mobil home pendant que Cabot installe son campement. Anthony et Mylène arrive peu de temps après notre arrivée. Ils se placent à côté de Cabot alors que moi je serais plus proche du mobil home afin de mieux profiter de Chacha et de Clara qui arriveront dans la soirée.




En ce qui me concerne, les bordures d’en face m’ont toujours bien réussi alors je tente le tout pour le tout en y plaçant mes quatre cannes espacées l’une de l’autre de quinze mètres. J’utilise mon bateau pneumatique pour sonder, amorcer et tendre les lignes. Le fond est dur et sableux avec des zones de gravier sur 5 mètres du bord puis cela passe nettement par une cassure à de la vase. Amorçage au spot, il est composé de graines, pellets, farines et bouillettes. Mes montages pêchent pour certains à la graine et d’autres à la bouillette.


Mes chéries arrivent à leur tour et comme il est déjà un peu plus de 19h00, nous attaquons notre premier barbecue de la session.


Sachant qu’il y a à faire de la belles petites carpounettes dans un des bassins derrière mon abri, je tente d’y placer une canne au maïs cuit pour la nuit avant de me coucher.
La nuit n’a rien donné hormis pour Anthony qui pense avoir eu une touche de retour qui n’aurait pas entendu. Comme je suis réveillé assez tôt vers 6h00 par des sauts venant du petit étang,  je décide de mettre du maïs doux à la place du cuit sur la canne qui pêche cet endroit. Une demi-heure après c’est le départ. Il faut que je bride rapidement le poisson car c’est assez sauvage. Le poisson tente de regagner les branches et les arbustes qui borde ce bassin tout en longueur. Mais je joue bien le coup et je fais fait rentrer ce joli poisson aux belles écailles dans mon épuisette.


Je replace rapidement cette ligne sur le même spot. Et une demi-heure après, un autre départ ce produit. C’est plus difficile car le fish décide de se cacher sous les branches. Il faut donc le détanker de là alors Anthony et Cabot m’aide à déplacer le bateau d’un étang à l’autre. Une fois la ligne libéré, le fish s’éloigne des obstacles et je peux donc combattre cette commune qui finit elle aussi au sec.


Nous décidons tous de retendre nos lignes en même temps, mais vers 10h00 lorsque je suis dans mon bateau sur le grand étang, j’entends la canne qui pêche le petit étang dérouler. Je crie « Cabot, Anthony départ ! ». Avec le vent, ils m’entendent à peine et ne comprennent pas l’urgence. Je voie  Anthony qui arrive tranquillement au moment où je regagne la berge. Je lui dis donc que j’ai eu un départ sur cette fameuse canne pendant que je retendais les autres. Mais il est bien trop tard, le poisson n’est plus là et je suis accroché à une branche.

Juste après cette mésaventure, nous allons tous déjeuner dans le mobil home et nous constatons que le temps se gâte. Nous faisons le bilan de cette première nuit et j’insiste sur le fait que la pêche va être difficile du fait que le proprio a rafraîchi le plan d’eau avant notre venu. Trop de végétations sont en suspension sur l’eau et que cela a dû changer l’habitude des carpes en lors donnant également de la nourriture naturelle.

La fin de matinée est calme et nous allumons le barbecue pour ne pas tarder à manger. Nous nous restaurons sous le haut-vent car le vent souffle fort et il est désagréable.


Après mangé, on digère tranquillement dans le mobil home en regardant les clips sur la 17. Cabot, Clara et moi faisons les fous sur la musique de «Mme Pavoshko » ( https://www.youtube.com/watch?v=zxdA9XnC120 ) quand soudain Anthony crie « Cabot, Tu as un départ !!! ». Sprit obligé jusqu’à son poste assez lointains. Je propose mon aide à Cabot car je pense que cela va être difficile. Le vent souffle et le poisson est dans un arbre immergé. Je suis aux commandes pendant que Cabot récupère sa bannière. Arrivé sur l’obstacle, nous comprenons que cela ne va pas être une mince affaire. Le poisson est toujours là mais il est enfouit sous un tas de branchage. Nous procédons donc méthodiquement en tentant de trouver la bonne stratégie. Je prends donc la canne d’une main afin de retenir le bateau de l’autre grâce à une branche. Cabot combat alors le poisson que l’on peut apercevoir  à l’aide de ses mains en tirant sur le fil directement. Pas simple, mais après plusieurs reprises on arrive à le ressortir pour le diriger vers la pleine eau. Je repasse la canne à Cabot pour un combat plus traditionnel. Le poisson sonde beaucoup car il y a pas mal d’eau en dessous de nous, je dirais bien 3 mètres à cet endroit-là. Cette miroir a encore des forces et elle ne se laisse pas faire. Mais cabot ne panique pas malgré ce fish qui s’annonce gros et me le dirige enfin dans le triangle magique « Yeah, big fish ! ».
Record battu pour Cabot avec ce poisson de 17.8kg pris à la « Gabroche ». Ça nouvelle fonction de testeur lui porte chance on dirait bien.




Niveau pêche, toute l’après-midi est calme. Pas le signe d’une bête à écailles.


Le soir arrive assez vite car les nuages sont de plus en plus sombres. Je tente donc de refaire du poisson dans le petit étang. Chose qui est fait sur les coups de 21h00 avec cette toute petite fully.


Par la suite, je remarque que mon bateau est dégonflé. Je décide de remettre de l’air mais j’entends un bruit. Il y a bien une crevaison alors il faut donc que je le répare malgré l’obscurité. Frontale sur le front, c’est ainsi que je peux procéder à la survie de mon boat. Mais pendant l’opération, un de mes swinger descend pour finalement terminer sa course tout en bas. Je saisie donc ma canne et je mouline pour prendre contact avec le poisson. Mais je ne sens rien du tout et je ramène alors un montage sans fish au bout.
Je vais donc me coucher avec cet échec dans la tête. Mais durant la nuit, je peux entendre le bruit lointain des « Delkim » à Cabot. Je m’empresse de rejoindre leur campement pour comprendre que Cabot est en plein combat. Cette fois ci cela se passe du bord. Le poisson n’impose aucune résistance mais s’aide de son poids. Mais comme c’est bien trop facile, il faut bien que cela se complique. Cabot ramène le poisson au bord et il ne reste qu’à l’épuiser. Le hic c’est qu’Anthony trouve le moyen d’accrocher le filet avec une ronce. Cabot doit donc attendre qu’Anthony soit opérationnel. Je peux donc constater qu’il n’y a pas un mais deux combats. Une fois arrivée à ses fins, Anthony place l’épuisette à l’eau et peut alors épuiser le fish. Nouvelle frayeur, la carpe ressort et il faut une nouvelle fois combattre. Le poisson arrive une nouvelle fois vers l’épuisette mais au moment de rentrer c’est la décroche. Ouf, le poisson est bien dedans cette fois et Cabot peut donc découvrir une belle miroir de 15.5kg prise à la « Framex ». Pour la photo, nous verrons cela demain alors on repart tous se coucher.

6h00, je suis réveillé par des bips de ma canne qui pêche le petit étang. Une fois la canne en main, Je bride le poisson afin qu’il ne parte pas dans les branches. Malgré que ce soit des petits poissons pour le moment, je trouve qu’ils se battent superbement bien. Très nerveux, je prends tout de même du plaisir bien que je préférerai faire mes fishs dans le grand étang. Je constate que j’ai une nouvelle fois affaire à une linéaire.


Tout le monde se réveille petit à petit alors nous pouvons tous déjeuner dans le mobil home.


Après un bon café, nous pouvons alors nous diriger vers le poste de Cabot pour faire les photos de son fish. Mais cette fois-ci, je me charge de la prise de vue.




Calme plat pour cette fin de matinée. Le midi approche alors nous mangeons un bout. Et à notre habitude au menu c’est barbecue.


Avant que la petite ne parte à la sieste, nous jouons avec dehors avant que l’on prendre la pluie sur la tête.


Un chti à la retraite et sa femme arrivent sur la première partie de l’étang. Il nous apprend qu’il est déjà venu et que ses enfants arriveront quand nous nous partirons.
Le temps ne cesse de se rafraîchir et le vent est de plus en plus soutenu. La pluie arrive au-dessus de nos têtes et nous sommes contraints de nous abriter.


Nous sommes tous sous le mobil-home lorsque la centrale de Cabot s’active une nouvelle fois. Il tape donc un sprit en direction de ses cannes mais au moment de prendre contact avec le fish c’est déjà tanké. Le poisson se débat d’avantage et reprends du fil. C’est malheureusement la casse au niveau du bas de ligne.
Nous apprendrons que le chti arrive à faire très rapidement un poisson sur son poste. Le poisson est surement plus actif sur cette partie de l’étang, à voir.

Ce soir, nous fêtons l’anniversaire de Mylène. Alors nous ne perdons pas de temps pour relancer avant le soir entre deux averses. Il ne reste plus qu’une nuit alors je décide de changer de stratégie. Surtout que le vent qui ne cesse de souffler tape pas mal la baie à gauche de mon poste. J’y place donc une canne esché de 3 grains de maïs cuit décollés par une pop-up « Géranium » et une autre sous un arbre de ma berge. Les autres sont toujours en face sur la berge opposée dont l’une qui pêche le dur et l’autre sur la vase.
Une fois tout en place, nous pouvons donc fêter l’année de plus pour Mylène.


Après cette soirée pleine de rigolade, nous partons tous nous coucher. Mais nous n’aurons pas le temps de nous endormir car Anthony enregistre son premier départ. Dommage pour lui, c’est une casse pour lui aussi au niveau du bas de ligne. C’est le risque à payer lorsque l’on veut se rapprocher des obstacles. Cabot a bien des bips durant la nuit sans grandes importances.

Pour moi, rien n’a signalé hormis ce bip isolé qui me réveille à 6h00 sur la canne qui pêche l’arbre sous ma bordure. Dans un sens, ce bip matinal me permet de relancer les deux cannes qui pêchent la bordure d’en face. Mais pendant cette opération, gros départ sur ma canne qui pêche la baie du mobil home. Je cours dans la direction de cette canne isolée mais j’en oublie mon épuisette. Je pars donc la chercher et je prends contact avec le poisson ensuite. Planqué sous les branches, j’arrive tout de même à le sortir et à l’éloigner des obstacles. Le combat est intense, et la pression monte. Il ne faut surtout pas que je le loupe surtout qu’il a l’air pas mal. Sur ma bordure, il y a des grosses branches et comme le poisson les voit, il veut filer dedans. Je le bride donc pour qu’il vienne où moi je décide. C’est-à-dire vers mon épuisette qui est chose faite. Je pousse donc trois « Yes ! » énergique car le poisson en vaut la peine. Ouf, Je ne vais pas repartir bredouille du grand plan d’eau des Aulnis.

Une fois les copains levés, je leur annonce la bonne nouvelle et nous faisons les photos de cette miroir qui accuse un poids de 15.5kg.






Le Chti passe nous voir et nous dit qu’il n’a rien fait depuis sa prise de la veille. Mais il lui reste encore beaucoup de temps car il est là pour toute la semaine et les températures devraient remonter et se stabiliser.

La matinée sert à tout ranger et plier mais cela est pas mal difficile car il faut s’organiser entre les passages d’orage.






On ne peut pas dire que cette session a été un grand succès niveau pêche. Mais on s’est pas mal éclaté et Cabot repart avec un nouveau record où le temps s’est chargé de l’arroser pour lui.




Bonus vidéo


Fin



Dernière édition par Davy Fishermen of Sirens le Jeu 15 Mai - 17:19, édité 1 fois
avatar
Davy Fishermen of Sirens

Messages : 157
inscrit depuis le : 22/01/2012
Age : 35
Localisation : Loiret (45)

http://fishermenofsirens.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: +15 en CK

Message par cyril94 le Jeu 15 Mai - 13:38

tres beau fish de belle photo merci pour le partage

cyril94
avatar
cyril94
Admin
Admin

Messages : 1097
inscrit depuis le : 25/10/2012
Age : 39
Localisation : fontenay sous bois

Revenir en haut Aller en bas

Re: +15 en CK

Message par papy76 le Ven 16 Mai - 0:09

sa c est du C.R ; merci
avatar
papy76

Messages : 697
inscrit depuis le : 04/02/2013
Age : 64
Localisation : dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: +15 en CK

Message par Frédy6293 le Ven 16 Mai - 8:22

Magnifique  1 1 1 

_________________
"On est toujours ignorant quand on n'a pas l'expérience."
avatar
Frédy6293
modérateur
modérateur

Messages : 2567
inscrit depuis le : 25/01/2011
Age : 55
Localisation : TOULON (83000)

Revenir en haut Aller en bas

Re: +15 en CK

Message par Davy Fishermen of Sirens le Ven 16 Mai - 15:01

Merci  Very Happy 
avatar
Davy Fishermen of Sirens

Messages : 157
inscrit depuis le : 22/01/2012
Age : 35
Localisation : Loiret (45)

http://fishermenofsirens.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: +15 en CK

Message par Greg le Ven 16 Mai - 17:56

vous cartonnez les gars , hate de venir a votre rencontre des que possible

merci pour le retour
avatar
Greg
Admin
Admin

Messages : 3783
inscrit depuis le : 08/01/2011
Age : 36
Localisation : Torcy (seine et marne)

http://www.passion-coup.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: +15 en CK

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum